Epanchements et réflexions d'une artiste indépendante,

hypersensible et hyperpensante

#4 "Magic Passerelle" sort aujourd'hui...et j'ai le trac

03/11/2017

 

Je me souviens d'une séance chez la sophro il y a 2 ans où je suis repartie avec cette donnée très importante en main, enfin en coeur plutôt : Pour m'épanouir dans ma carrière musicale, pour la vivre pleinement il fallait que j'y intègre et assume ma spiritualité.

 

Car je fais partie de la "famille des cailloux" comme dirait un de mes collègues de scène en se moquant, mais en grapillant quelques astuces quand même. Cristaux, chakras, énergies, réincarnation, pouvoir des pierres, mémoires des lieux, âmes soeurs, auras, Source, plans subtils, vibrations, Lumière, Guides, Archanges, Esprits de la forêt, taux vibratoire, Féminin Sacré, Terre Mère, Déesse, bougies, nature, encens, couleurs et chromothérapie, méditation active, invocations, astral et tantrisme font partie de mon quotidien et faisaient très peu partie de ma musique.

 

Jusqu'à que je devienne choriste et finalement performer pour Franck Carducci. Son show, ses chansons et son attitude appellent tellement à l'intégrité qu'on ne peut pas se cacher sur scène. Et peu à peu sont apparues de nouvelles choses, et surtout, n'ayant pas à m'occuper de chanter en lead, jouer de la guitare ou parler avec le public, j'ai pu investir toute mon énergie à travailler aussi sur les plans "subtils". Bref, ça fonctionnait, je m'épanouissais comme une petite fleur et les mots "magique", "féerique", "envoûtant" ont commencé à sortir pour parler de moi alors je n'avais ni baguette, ni poudre de perlimpimpin, ni ailes (pas encore du moins!!! #lesvraissavent).

 

La deuxième étape était d'intégrer cette spiritualité dans mes compos. Et "Magic Passerelle" a été écrite il y a un petit moment déjà, bien avant cette séance de sophro. Et c'est amusant car c'est justement une chanson que j'avais écrite à la base, pour quelqu'un qui me connaissait déjà très bien dans ma spiritualité. C'était donc d'âme à âme, sans chichi de "personne va comprendre". Je m'en foutais, il savait.

 

Il se trouve que des années plus tard, et à la lumière de cette séance de Sophrologie j'en ai fait le titre phare de mon EP, remanié à la nouvelle version Mary Reynaud V3.56. Et je décide qu'il aura LE clip. Je suis très fière de ce morceau, et j'ai envie de le défendre. Et puis je dois intégrer ma spiritualité dans ma musique.... Et bah 'vont être servis!!!

 

 

 

Ce titre reprend de nombreuses choses qui habitent mon quotidien, les âmes soeurs qui se connaissent depuis de nombreuses vies, l'importance des rêves, l'appréhension d'avancer quand je sens que quelquechose de crucial se trame pour mon avenir, la grande protection que je mets autour de mon coeur pour ne pas le faire souffrir, le lacher-prise qui est aussi salvateur qu'il a été source de culpabilité... Mais surtout, la conviction qu'il y a des heures, des instants T, des objets, des lieux qui sont de véritables "PASSERELLES" pour nos âmes. Passerelle vers un souvenir, vers un nouveau chapitre, vers un coin de notre coeur, vers un coin de coeur de quelqu'un. A chaque traversée deux rives toujours différentes. Mais la traversée se ressent souvent pareille. Et je pense qu'à cela, on reconnaît quand ils se présentent les moments "MAGIQUES" de nos vies.

 

MAGIC PASSERELLE. La voici :)

 

J'ai raconté tout ça au grand chef de la Koloc Production (rencontré quelque part dans une vie antérieure lui aussi, c'est évident!) et je lui ai laissé carte blanche pour le clip. J'avais confiance en lui et son équipe, et je voulais leur regard de pros en images. Ils pouvaient me mettre sur un fond blanc en me balançant des pots de peinture à la tronche ou même filmer des coccinelles en plein vol avec des effets psychédéliques que je les suivais. Ils ont finalement décidé de faire un clip en mode "scénario", avec une histoire, une petite Mary, une grande, un cristal, une forêt, et une quête.

 

Bien, je peux le faire.

 

Ils veulent que je leur trouve un lieu, du genre magnifique.

 

Ça, je peux le faire aussi.

 

Et là j'explose mon quota de "Spiritualité dans la Musique" puisque c'est au coeur d'un des plus hauts sites vibratoires de France que je les ai emmenés. Un lieu ou le culte de la Déesse et le druidisme sont ancrés depuis la Nuit des temps, et fait rarissime, aucune église n'a été posée dessus. C'est un de mes endroits préférés de la Terre et j'y vais pour me ressourcer, méditer, me purifier et me recentrer.

 

Repérage, validage, tournage (c'est pour la rime, bien entendu...)

 

Pour la petite histoire, j'ai fait tout ce que j'ai pu pour bien demander les autorisations, permissions et bénédictions aux "protecteurs" de ce petit royaume de la Nature. J'espère y être arrivée, on verra... Si c'est un bide, c'est que je ne les ai pas eu!!!

 

 

Alors oui j'ai un peu peur, car par ce clip je déclare officiellement mon appartenance à la famille des cailloux, c'est quand même clairement se positionner je trouve. Ça peut paraître un peu kitchouille. Mais si je réfléchis, ça me rassure d'avantage que ça m'effraie. Par contre, la petite artiste indépendante, elle flippe pour son business et surtout de savoir si le clip va avoir l'effet escompté, s'il va être un coup de boost pour sa carrière, la matière à relancer sa promo, sa signature pour démarcher des labels. Du coup j'espère quand même qu'il va plaire un peu, oui c'est évident. Je ne vais pas vous noyer sous des "Non mais franchement, moi je fais ce que j'aime et je m'en fouuuuuuuuus des autres et de leurs opinions okaaaaayyyy????" Non je n'ai pas encore cette grande sagesse.

 

Par contre ce qui est sûr, c'est que je ne fais QUE ce que j'aime même si c'est un peu étrange, et je le défends corps et âme. Par contre, je m'inquiète trop de savoir si les autres vont aimer aussi!!! J'avance, j'avance... 

 

Mais oui, mon clip, je l'aime beaucoup, et j'ai versé ma larme la première fois que je l'ai vu. C'est extrêmement impressionnant de voir une équipe entière d'être humains s'investir, se mouvoir et dépenser de l'énergie physique et célébrale pour MON projet, MA chanson. C'est moi qui ai embarqué tout ce petit monde dans cette aventure, c'est EUX qui l'ont réalisé. Quel incroyable synergie! Après ça, voir des images sur sa propre musique, et que ça fasse "comme les vrais", oulala, ça c'est très puissant. La satisfaction du projet mené à bout est indescriptible.

 

Merci à mon petit cousin Diego, sa cousine Loona et leurs parents pour leur partipation.

 

Découvrez aujourd'hui mon clip "Magic Passerelle", avec des vrais petits bouts de moi dedans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

©2016 by Mary REYNAUD