• Mary

#21 "Tout vient à point à qui sait Aimer" : Histoire d'une floraison hors-saison

C'était un dimanche soir. Sur le coup, je n'ai pas eu de mot pour décrire cette sensation... De retour d'un weekend prolongé j'arrive chez moi et comme d'habitude je fais le tour de mes plantes... "Bonjour, alors comment tu vas? Oh comme tu es jolie... ah tiens toi ça va pas trop là?... attends, je te bouge un peu. Mais comme tu es belle ici! Oh, je suis fière de toi bravo!!! Je parle à mes plantes, oui. :) Passons. J'arrive près de cette orchidée que j'ai depuis 5 ans je crois. Je l'ai reçu toute fleurie et ensuite, elle a perdu ses fleurs et n'en a jamais refait. C'est pas grave. Je l'aime quand même, et j'aime profondément la personne qui me l'a offerte. Je vois au fil du temps qu'elle a plein de racines qui poussent, des nouvelles feuilles et puis surtout... elle "gazouille" (elles gazouillent aussi vos plantes ?) Donc, je la garde et la bichonne. Je crois même qu'on la voit sur une photo du POST#19 dans le blog ! Bref... Ce soir là après 4 jours d'absence, j'inspecte les feuilles, touche la terre, j'enlève la poussière, et là... je sens... il y a un truc bizarre... attends... j'écarte les feuilles, c'est blanc et doux... C'est... Ooooooh... Mais... Oooooooooooh!!!!!! WOOOOOOOOOOOW!!! (Imaginez le volume sonore! ) Une fleuuuuuuur!!! Mais... Ooooooooohhhhh! Un bourgeon!!!... 2...3... 6...10...14 bourgeons!!!! Olalalaaaaaa!!! BRAVOOO!!!! OOOOOH BRAVO ma jolie bravoooooo!!! Je prends le pot le regarde sous toutes les coutures, mais... que??? Quand??? Comment??? Oooooooh!!! Comme je suis heureuse de cette extraordinaire surprise! Mon coeur bat la chamade!


Euuuuuh...tout ça.... pour une petite fleur??? Et bien non, pas que... C'est assez dingue ce qui se passe à ce moment-là dans mon corps et ma tête. C'est comme si on m'avait injecté en instantané une leçon de vie. Comme si un téléchargement de nouveau programme, qui était en cours depuis des lustres et qui faisait ramer l'ordinateur, venait de se terminer. La petite cloche qui sonne. "Tu vois Mary... Chaque chose a son rythme, chaque chose en son temps et à sa juste place. On ne croirait pas mais... tout finit par fleurir. Une orchidée, un yucca, une personne, un projet, une idée, une situation. Et ce n'est pas parce qu'il n'y a pas d'éclosion que ça ne vit pas à l'intérieur, bien au contraire. Alors aime, aime, aime arrose d'AMour et d'eau, et bichonne. Il y a de la vie partout, tout le temps. Tu le vois en direct. Tout vient à point à qui sait aimer.


Oui bon... Ça peut paraître ultra cul-cul, délire de new-age, fantaisie d'une hypersensible mais... ça m'a cloué sur place! Un électrochoc. Pourtant c'est un concept auquel je crois depuis longtemps, que je cultive et que je ne pense pas du tout avoir oublié. Mais là... J'ai de nouveau appris, de la plus douce des façons. Comme quoi toutes les leçons ne se font pas dans la douleur! ça aussi j'avais besoin qu'on me le rappelle!


Bien, le suspense est son comble... finalement... comment a t-elle fleuri??? :D


La raison vous dira qu'exceptionnellement, alors qu'on se pelait clairement les miches à ce moment là, j'ai baissé tous les chauffages de mon appart avant de partir pour ces 4 jours de Noël en famille. Je le laisse toujours d'habitude, en mode réduit bien sûr, mais toujours un peu. Mais là, non, j'ai tout éteint. Et paraît-il que les orchidées ont besoin d'un gros changement de température pour qu'une floraison apparaisse. Ah!!! Elle l'a eu la p'tite son choc thermique !!! :D


Mais... mon romantisme préfère vous dire que tout ceci... c'est grâce à Venus!!! Planète ET statuette! Explications.


En vacances à Florence cet été, j'ai eu la chance de passer une après-midi entière dans à la Galleria Uffizi. Lieu d'ordinaire impossible d'accès sans 3h de queue. Merci le Covid. Alors que je m'extasiais devant les splendeurs de la Renaissance (j'ai passé 1h30 juste dans le couloir à regarder les plafonds peints!!!) , je regrettais en même temps que ces peintres au talent extraordinaire soient uniquement au service du Catholicisme... Bon, je suis toujours contente de voir Jésus que je trouve carrément beau-gosse (enfin surtout quand il est en forme), mais c'est à dire qu'au bout de la 32ème Vierge et l'enfant...Euuuuh... Pffffffff... Alors que (je cite ma petite voix) "si seulement certains avaient illustré les cultes païens à la Terre et à la Déesse, ça aurait été magnifique". Synchronicité puissante, ou extraordinaire pouvoir de manifestation, à peine mon soupir éteint je franchis la porte de la salle... Botticelli. BIIIIIIM.


Le Printemps (ou portail astral...) - Botticelli

Oh dear... le choc!!! La percussion en plein coeur!!! Boticelli est l'un de mes peintres préférés, je l'ai beaucoup étudié plus jeune et je n'avais pas du tout capté que j'étais dans le musée contenant ses chefs d'oeuvres!!! Qui plus est... je suis seule avec "lui" !! Ce musée habituellement bondé est désertique car nous ne sommes que 2 mois après le 1er confinement du Covid 19. L'Italie a été meurtrie par l'épidémie, et malgré la réouverture des frontières, les touristes ne sont pas au rendez-vous. Et, c'est tant mieux pour ceux qui ont eu le courage de s'y rendre! :D


Autant vous dire que j'ai passé beaucoup de temps avec Sandro Botticel'-mon-amour. Ses oeuvres sont d'une fréquence vibratoire tellement haute! J'ai pu les approcher de si près... observer les coups de pinceaux, voir les reliefs de la matière... J'ai même médité avec !!! Je suis partie "loin loin loin" avec -Le Printemps-. D'une beauté absolue, merveilleux, extraordinaire... Si éblouissant que les mots et les pensées ne sont plus... Cet instant extraordinaire où l'on se retrouve seul avec une oeuvre, dans le silence, avec le coeur qui palpite, et les yeux qui pétillent, la bouche qui s'entrouve car elle veut formuler.. mais se referme...La tête aimerait, du moins elle VEUT verbaliser et penser ce qui se produit, mais c'est impossible. Le temps s'arrête. C'est... c'est... un orgasme artistique. Voilà. Un orgasme artistique. Et de la même manière que pour mes petits bourgeons... peu après je reviens à moi et comprends cette formidable surprise de l'Univers. Je suis bouleversée dans toutes mes cellules.



En tête à pieds avec Vénus et Sandro

Mais qu'est ce qui est le plus puissant : la surprise, ou l'oeuvre? La conjoncture "Covid" nous invite à ne pas trop faire de plans, au risque d'avoir un agenda qui ressemble à une grille de loto (dixit la délicieuse Laura Laune). Aussi, nous avions décidé l'été dernier de vivre ces vacances au jour le jour, selon ce qui ouvert ou ne l'est pas. On ne regarde pas, on découvrira sur place. Et comme le dit si bien la chanteuse française Yelle dans sa chanson "Florence en Italie":

"De toute façon / Les guides c'est encombrant / Les romans, trop longs / J'prends la fuite Je ne suivrais pas le sens / De la visite."

Alors... si j'avais étudié le Routard de Florence, si j'avais planifié ce séjour et su que Boticelli m'attendait avec mes tableaux préférés au monde... aurais-je été aussi tourneboulée, émue et touchée en pleine âme ? Pas sûre...


A la boutique du musée, il y a des statuettes de Venus dans son coquillage. Trop chères, fabriquées en masse et bien trop loin de leur toile d'origine....Donc, non. Mais un pincement au coeur quand même. Elle serait une si belle représentation de la déesse à mettre sur mon autel... mais, non. Oh mais t'inquiète Marynette! L'Univers a encore une surprise pour toi. Demain avant de quitter Florence, tu vas aller acheter des biscuits à la superette du camping pour la route, et là, une petite Venussette-toute-choupinette "fatto en Italia", attirera ton regard dans un petit coin près de la caisse. Ah!!! Venus... Merci <3


Toutes ses émotions florentines cristallisées dans cette bichette au coquillage... mais évidemment que ça a inspiré mon orchidée ! Vous comprenez maintenant? Ah, que la vie terrienne est surprenante! :)



Plafond de la Galleria Uffizzi - Florence





58 vues0 commentaire

©2016 by Mary REYNAUD